La couperose : causes et traitements

La couperose : causes et traitements
5 (100%) 16 votes

Couperose : Comment traiter les rougeurs du visage ?

La couperose également appelée rosacée, est une maladie méconnue du grand public et mal soignée. Voici tous nos conseils et nos astuces pour mieux comprendre cette maladie et mieux la traiter.

Qu’est-ce que la couperose ?

La couperose se caractérise par des rougeurs plus ou moins intenses et permanentes sur certaines zones du visage comme les joues, le front, les ailes du nez et le menton. À cause d’une dilatation excessive des vaisseaux superficiels du visage, ces zones deviennent rouges. Pour savoir si vous avez la rosacée, faites-vous dépister chez DermoMedicalCenter.

Les personnes sujettes à la couperose n’arrivent pas à réguler la température de leur visage, lorsque la peau doit s’adapter rapidement à un autre environnement.
La maladie touche majoritairement les femmes ainsi que les personnes ayant une peau très claire et fragile. C’est une maladie fréquente puisqu’en France, 2 à 3% de la population adulte est concernée. Cela représente approximativement 1 million de personnes.

La maladie débute rarement avant la trentaine. Elle est quasiment inexistante chez l’enfant et chez les personnes âgées de plus de 70 ans.

Les causes de la couperose

La couperose est souvent associée à tort à la consommation excessive d’alcool ou à l’acné. Pourtant ce sont des facteurs bien plus précis qui entrainent les rougeurs et la dilatation des vaisseaux :

·       La chaleur

C’est la première cause de cette maladie. En effet, les changements de température, le travail devant des sources de chaleur et tout changement brutal de température, favorisent l’apparition de rougeurs.

·       Les aliments trop chauds

La couperose et l’apparition de rougeurs sont également favorisées par l’alimentation. Les aliments épicés, l’alcool ou encore les boissons chaudes sont des facteurs qui aggravent les symptômes. L’effet thermique de tous ces produits favorise la dilatation des vaisseaux sanguins et donc les bouffées vasomotrices.

·       Une maladie vasculaire

Dans certains cas, l’inversion de la circulation du sang dans les veines peut expliquer les manifestations chroniques de la couperose. Cette inversion a lieu généralement pour protéger le cerveau d’une surchauffe.
Par ailleurs, un dysfonctionnement des veines peut provoquer une stagnation du sang dans les vaisseaux et donc déclencher en cascade, la dilatation des vaisseaux et un œdème. Tous ces symptômes sont la preuve d’une anomalie vasculaire.

·       Les corticoïdes

Les corticoïdes peuvent aggraver la rosacée et même déclencher la maladie, lorsqu’ils sont appliqués localement à forte dose et de façon prolongée sur le visage. Cette forme de couperose est appelée « rosacée stéroïdienne ». Elle est caractérisée par des rougeurs accompagnées de desquamation des joues et de grandes télangiectasies, c’est-à-dire des dilatations permanentes de petits vaisseaux situés dans le derme.

Comment la traiter ?

Pour les cas de couperoses sévères, il existe 2 méthodes efficaces pour traiter les petits vaisseaux dilatés sous la peau :

·       Le laser spécifique

Grâce à cette méthode, le tir du laser va être capté par une cible, appelée chromophore, située à l’intérieur du vaisseau. La conversion de la lumière laser en chaleur sera plus intense sur cette zone et ainsi, cette forte augmentation de chaleur, à cet endroit précis va permettre de détruire le vaisseau par coagulation.

Avant de réaliser cette opération, il est préférable de ne pas s’exposer au soleil 15 jours avant et 15 jours après le traitement. La séance se déroule sans anesthésie. Seul un gel refroidi est placé sur la peau ou un flux d’air très frais pour réduire la sensation de chaleur. Une séance dure en moyenne 20 à 30 minutes et peut être réalisée à plusieurs reprises dans le mois. La séance coûte en moyenne entre 100 et 200 euros.

·       Lampe flash

Le fonctionnement de la lampe flash se rapproche de celui du laser.

En effet, un faisceau lumineux intense sous forme de flash est émis pour chauffer les vaisseaux sanguins et les détruire. Cette méthode est moins précise que le laser et traite en globalité la peau du visage. Elle convient donc pour le traitement des couperoses légères.

Il faut réaliser 3 à 6 séances de 20 minutes en fonction de la zone à traiter. A la suite du traitement, il convient de réaliser des séances d’entretien, 2 fois par an.

Laisser un commentaire