COMPTES RENDUS

DES SÉANCES

DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES.

 

 

SÉANCE DU LUNDI 2 JUIN 1879.

PRÉSIDENCE DE M. DAUBRÉE.

 

 

 

M. DELECHENEAU adresse la description d'un appareil qu'il présente comme une modification du phonographe. (Extrait.)

 

« La disposition que j'emploie permet d'obtenir, non plus un gaufrage, mais une véritable gravure de la parole sur un métal résistant.... En faisant marcher mon appareil et en parlant devant la membrane, j'ai obtenu sur des cylindres de zinc ou de laiton un sillon bien marqué, rempli d'un petit pointillé bien accentué... Pour avoir là un phonographe, il fallait faire reproduire à la membrane les vibrations qui correspondent aux creux et aux reliefs gravés sur le cylindre. Cette opération, je ne l'ai pas encore faite. »

 

 

 

Phonographe